fbpx

Actualités

Actualités > Infections

Parvovirose canine : ce qu’il est possible de faire

Votre chiot est léthargique ?

Votre chien souffre de diarrhées et de vomissements hémorragiques ?

Il sent très fort ?

La parvovirose est une maladie virale très grave. Découvrez les gestes qui la préviennent, et l’histoire du chien qui en réchappa.

Prédisposition à la parvovirose

Très fragiles à la maladie, les chiots en sont atteints le plus souvent. Aussi, les chiens adultes non vaccinés, ainsi que ceux vivant en collectivité au sein d’un refuge ou d’un élevage, font face aux risques de contamination.

Les causes de la parvovirose

L’agent pathogène responsable de la maladie, le parvovirus canin, est un petit virus très résistant, même dans le milieu extérieur. Elle est aussi connue sous l’appellation de « gastro-entérite hémorragique ». La transmission peut se faire à travers un contact direct avec des chiens infectés par le virus, et principalement avec leurs selles. Lors de son incubation, le virus s’attaque aux globules blancs du chien, ce qui provoque une baisse des défenses immunitaires dans son organisme.

Les symptômes de la parvovirose

Une léthargie de l’animal suivie d’une diarrhée hémorragique sont les symptômes les plus marquants de la maladie. S’ensuivent une fièvre et un abattement du chien ou du chiot dû à des vomissements répétés : il se déshydrate alors très rapidement. Comme les défenses immunitaires de son organisme sont affaiblies, d’autres infections bactériennes peuvent l’atteindre. Enfin, à un stade avancé de la maladie, et sans une prise en main d’urgence, une forte odeur accompagne l’animal. La parvovirose est souvent mortelle, même si certains chiens en réchappent.

Prévention et traitements de la parvovirose

Une vaccination pratiquée dès la huitième semaine du jeune animal est une excellente prévention contre la parvovirose. Notamment dans les zones collectives à risques, avec un rappel annuel, bien des drames sont évités. Il convient également de réduire le trou immunitaire dans les élevages, en faisant tout pour que la chienne lactescente ait un colostrum de qualité.

Si les symptômes se confirment, n’hésitez pas à emmener d’urgence votre animal de compagnie chez le vétérinaire. Un premier test de dépistage sérologique par prise de sang permet de mettre le virus en évidence. Un test effectué directement sur les selles peut également détecter la maladie.

Votre animal devra être traité en soins intensifs avec une mise sous perfusion, accompagnée d’antibiotiques, d’anti-vomitifs et de pansements digestifs.

Durant la convalescence, la nourriture humide peut se révéler d’une grande aide. C’est ce qui a aidé un chihuahua du nom de Ziggy à surmonter le virus. Sa maîtresse vous explique comment ici.

Ça peut aider lors d’une parvovirose

atavik chien humide patee dinde sanglier

atavik chien complement alimentaire Dard Dard Immuno

Des sujets de santé liés à la parvovirose du chien