fbpx

Tous les membres de l’équipe d’Atavik ont une raison personnelle d’y travailler. Pour Charlotte, c’est la passion des chats. Amoureuse des chats depuis toujours, Charlotte est l’heureuse propriétaire de Clouski depuis 2 ans ! Découvrez son histoire.

Comment as-tu connu Atavik, Charlotte ?

 

J’ai connu Atavik au tout début, en 2013. J’étais alors en licence LEA à l’Université de Valenciennes, et je devais faire un stage pour valider mon année.

Et tu avais déjà un chat ?

 

À l’époque, je n’avais pas d’animaux. J’avais envie d’adopter un chat depuis toujours, car j’ai toujours adoré les chats. Cependant, avant, je vivais en appartement. J’ai donc préféré attendre d’avoir une maison. Ainsi, dès qu’on a acheté la maison, on en a profité pour prendre un chat.

 

Alors comment tu as trouvé Clouski, Charlotte ?

 

En fait, j’avais prévenu Lucie, l’ASV du Docteur Auger, que je recherchais un chat. Lorsque l’une de ses clientes avait eu une portée, elle m’a prévenue, et je suis allée la chercher.

 

Quand tu as adopté Clouski, tu étais rassuré de savoir qu’il venait du réseau des professionnels Atavik ?

 

J’aime beaucoup l’esprit famille Atavik, parce qu’en fait on partage les mêmes valeurs. Pour moi, c’était tout naturel de prendre un chat « conseillé » par le Dr Auger.

 

Que donnes-tu à manger à Clouski, Charlotte ?

 

Clouski mange Atavik depuis toujours, parce qu’il se trouve que là où elle était avant, elle était déjà nourrie à Atavik. Clouski est une grosse mangeuse, comme moi. Elle adore manger. Elle mange des pâtées et des croquettes. Toutefois, elle a ses préférences au niveau des recettes pour les pâtées. Par exemple, elle aime beaucoup le Bio à la Dinde. Et pour les croquettes, elle mange de tout. Elle est aussi complètement fan des nouvelles Lèche-Babines 3 poissons et 3 volailles.

 

Depuis combien de temps es-tu chez Atavik ?

 

Je suis arrivée chez Atavik en mai 2013 pour valider mon stage de fin de licence à l’Université de Valenciennes. C’était à l’origine un stage de 4 mois. Ensuite, je voulais continuer vers un master et me spécialiser plutôt dans le marketing et la communication. C’est un apprentissage que je souhaitais faire plutôt en alternance. Ça tombait bien, parce que Nicolas, à ce moment-là, cherchait quelqu’un pour travailler en alternance chez Atavik. Du coup j’ai continué : j’ai enchaîné tout de suite au mois de septembre sur un contrat en alternance, que j’ai fait pendant 2 ans au poste d’assistante communication et marketing. Après mon master, j’ai eu mon CDI dans la foulée, et je suis alors passée chargée de communication et marketing.

 

Et à quel poste te trouves-tu maintenant, Charlotte ?

 

Depuis l’année dernière, je suis responsable des opérations. Maintenant, mon poste consiste à la coordination entre les gens de l’équipe et entre les projets. Il s’agit de toute la partie opérationnelle, d’une grosse partie de management, et donc aussi de ressources humaines, que je fais en binôme avec Marine. L’année dernière, par exemple, nous avons mis en place le télétravail dans l’entreprise.

 

Et à côté d’Atavik ?

 

Je suis très sportive. Je fais du basket depuis quasiment toujours en fait, depuis que j’ai 4 ans. Depuis quelques années, je fais de la course à pied aussi en plus, mais vraiment en loisir. Le basket, je le fais en club.

 

Faire du sport implique donc un mode de vie sain, non ?

 

J’ai toujours fait du sport, et du coup c’est vrai qu’on a toujours fait attention à ce qu’on mangeait. C’était naturel depuis le début chez moi. On a toujours mangé bien et équilibré, et le fait de faire du sport à haut niveau, en club, nous conforte aussi dans l’idée de faire attention à ce qu’on mange.

 

Est-ce que ce mode de vie sain déteint sur ce que tu donnes à manger à ton chat ?

 

J’essaye au maximum de mettre la même attention dans ce que Clouski mange, par rapport à ce que moi je mange. Je trouve ça complètement normal. J’adore Clouski, et j’adore manger, donc j’adore que Clouski mange des trucs cool!

 

Quelle est la valeur d’Atavik qui est la plus importante pour toi, Charlotte ?

 

La valeur la plus importante pour moi chez Atavik, je pense que ce serait le respect des engagements. C’est une chose en laquelle je crois énormément, déjà à titre personnel. Je pense que c’est une valeur qui est trop importante pour être mise de côté. Toutes les valeurs qu’on a chez Atavik sont importantes, mais celle-là, pour moi, si elle est respectée, c’est la base de la confiance. Que ce soit entre le salarié et l’entreprise, entre les salariés entre eux, et donc entre les salariés, les clients et les prestataires.

 

Cette valeur est pour moi super importante. Parce qu’au contraire, si elle n’est pas respectée, c’est difficile de regagner la confiance de quelqu’un. Qu’il s’agisse de la confiance d’un client, mais même la confiance d’un salarié vis-à-vis de l’entreprise.
C’est donc trop important pour être mis de côté.

 

Chez Atavik, on sait que l’on a affaire à des propriétaires d’animaux!

 

Si vous souhaitez parler du mode de vie Atavik et de nos opportunités de recrutement, contactez donc Charlotte!