Que veut dire « humidité » sur les étiquettes de croquettes ?

Pourquoi mentionne-t-on ce taux ?

Comment calculer un taux d’humidité idéal ?

La réponse à ces questions sur les constituants analytiques dans les croquettes et pâtées pour chien et chat risque de vous surprendre !

 

Pourquoi note-t-on le taux d’humidité dans les constituants analytiques des aliments pour chien et chat ?

Le pourcentage d’humidité est obligatoire sur les étiquettes des croquettes, pâtées et autres friandises. On le calcule selon les ingrédients incorporés dans les recettes. Il définit ainsi le pourcentage de liquide naturellement présent dans chaque aliment.

 

Sur quoi se base Atavik pour comparer ses taux d’humidité ?

Pour voir si nos taux d’humidité sont conformes à ce que doivent manger les chiens et chats, nous comparons nos aliments à ce qu’ils mangent naturellement.

 

Taux d'humidité des proies naturelles

Voici les taux d’humidité des proies naturelles dans l’alimentation canine et féline sauvage recueillis par des zoologistes.
Proie naturelle crue entièreTaux d'humiditéProie des canidésProie des félins
Souris adulte67,4%tick cc0638 valide atavik tableau
Souriceau71,3%tick cc0638 valide atavik tableau
Rat66,1%tick cc0638 valide atavik tableautick cc0638 valide atavik tableau
Lapin71,9%tick cc0638 valide atavik tableautick cc0638 valide atavik tableau
Lapereau84,6%tick cc0638 valide atavik tableautick cc0638 valide atavik tableau
Poulet77,2%tick cc0638 valide atavik tableautick cc0638 valide atavik tableau
Veau77,5%tick cc0638 valide atavik tableau
Chevreuil58,9%tick cc0638 valide atavik tableau
Lièvre72%tick cc0638 valide atavik tableautick cc0638 valide atavik tableau
Sanglier71,1%tick cc0638 valide atavik tableau
Ecureuil66,7%tick cc0638 valide atavik tableau
Campagnol68%tick cc0638 valide atavik tableau
Canard76,9%tick cc0638 valide atavik tableautick cc0638 valide atavik tableau
Caille65,4%tick cc0638 valide atavik tableautick cc0638 valide atavik tableau
Grenouille87,5%tick cc0638 valide atavik tableau
Lézard71,2%tick cc0638 valide atavik tableau
Serpent72%tick cc0638 valide atavik tableau
Crapaud71,8%tick cc0638 valide atavik tableau

 

Tous les taux comprennent ici les os, la chair et les abats. Comme vous le voyez, ces taux d’humidité sont très proches de ceux des gammes humides Atavik comme La Pâtée ou L’Epique Assiette. Ils sont en revanche très inférieurs pour nos croquettes : c’est la raison pour laquelle nous conseillons toujours de réhydrater les croquettes afin de respecter les besoins en eau de vos chiens et chats et d’éviter de nombreux problèmes de santé.

 

Chez Atavik, le taux d’humidité ne signifie pas « ajout d’eau »

Comme vous le savez, tous nos aliments sont à base de viande fraîche. La viande fraîche contenant naturellement 70% à 80% d’eau, ce pourcentage se répercute à l’identique à l’intérieur de nos boîtes. Nous vous rappelons que ces dernières contiennent exclusivement de la viande fraîche osseuse broyée (cous de poulet ou de dinde, jambon italien, etc), des abats broyés eux aussi (foies, gésiers, coeurs, poumons), des fruits et légumes frais, le tout ajouté cru. La boîte est ensuite fermée, et son contenu cuit à l’étouffée pour garder toutes les vitamines à l’intérieur.

La viande fraîche est également l’ingrédient principal de nos croquettes. Leur mode de cuisson vise à garder un maximum des composants de nos recettes intacts. C’est pourquoi le taux d’humidité de nos aliments est supérieur à celui de croquettes à base de viandes déshydratées, autrement appelées farines animales.

La viande fraîche est enfin l’ingrédient principal et parfois unique de nos friandises. Elles sont toutes séchées naturellement en respectant les méthodes artisanales.

Nos aliments au taux d’humidité le plus proche du naturel

Atavik chat humide patee poulet lapin

atavik chien humide patee dinde sanglier

Atavik humide chien lepique assiette poulet-canard emince gelee

Atavik chat humide lepique assiette dinde lapin

Des sujets de santé liés au taux d’humidité

Ne nourrir son chat qu’avec des aliments secs comme les croquettes n’est pas le plus naturel pour votre chat. Découvrez des solutions simples !

Comment être sûr que votre chat mange conformément à sa nature ? Il suffit de l’observer !

Pour savoir ce qui est bon pour votre animal, rien de tel que la méthode scientifique. On commence par observer la réalité. Ensuite, on émet une hypothèse selon ce qui a été observé. Enfin, on confirme l’hypothèse par une expérience.

Le chat est biologiquement et génétiquement un félin

Première observation de la réalité : la classification biologique du chat est la même que celle du chat sauvage. Animal, vertébré, mammifère, placentaire, carnivore, félidé, nom latin Felis Silvestris.

Seconde observation de la réalité : le chat et le chat sauvage partagent 99,996% de leur ADN.

L’hybridation est si courante entre les chats et les chats sauvages qu’il n’existera vraisemblablement plus de différence génétique entre les chats et les chats sauvages dans certaines zones péninsulaires, comme l’Espagne ou le Portugal. En tout cas, c’est ce que défend cette étude.

Pour tous ceux qui penseraient que le premier chat domestique a officiellement 5.300 ans et que ça laisse du temps pour évoluer, changer de régime alimentaire, et ainsi passer du carnivore au granivore, voici un petit graphique qui vous montre les grandes dates de l’évolution et leur échelle.

Le chat et l’être humain à l’échelle de la vie sur Terre

Désolé, l’échelle du million d’années laisse assez mal voir.

Le chat et l’être humain à l’échelle de la vie sur Terre, deuxième tentative.

Toujours pas. Zoomons encore un peu.

Le chat et l’être humain à l’échelle de la vie sur Terre, on va finir par y arriver.

Visiblement pas tout de suite.

Le chat et l’être humain à l’échelle de la vie sur Terre, ultime tentative.

Ah là, on y est ! On voit bien les 5.300 ans de la semi-domestication du chat sauvage.

Mais si. Regardez bien.

Humilité sur l’humidité

C’est le propre de l’Homme de manquer d’humilité. À l’échelle de l’histoire de notre planète, la famille génétique des chats est là depuis 11 fois plus longtemps que celle de l’être humain. Si l’existence des félins était un film de deux heures, l’apparition de l’Homme représenterait les 10 dernières minutes. Et surtout, la semi-domestication du chat par l’Homme ferait à peine 11 secondes du générique !

Si on faisait davantage confiance à ce patrimoine génétique qu’à ce que peut dire n’importe quel spécialiste autoproclamé sur internet, peut-être les chats mangeraient-ils des aliments plus conformes à ce qu’ils sont : des carnivores.

Car il reste un point à aborder: quid de l’alimentation humide?

Le chat a été semi-domestiqué par l’Homme car il lui était utile : à la maison, dans le grenier, dans les réserves de nourriture pour lutter contre les nuisibles. En échange de ce travail, l’humain offrait affection, protection et quelques restes au chat : viandes, poissons, fruits, etc. Le chat acquérait ainsi sa seconde utilité : débarrasser les ordures des humains de leurs tissus les plus « nid à microbes » et protéger les zones d’ordure des rats et autres animaux vecteurs de maladies, en prévenant ainsi les épidémies de peste ou d’autres maladies infectieuses.

Le chat a donc mangé comme ses maîtres durant 5.300 ans. Pardon, durant 5.150 ans, et l’invention en 1863 de la croquette pour chien, dont le principe fut très vite étendu aux chats.

Vous vous souvenez du graphique où l’on voyait à peine la domestication ? Et si l’on mettait en relation le temps depuis lequel le chat est semi-domestiqué et l’invention de la croquette ?

En rouge, les chats finissaient nos restes et mangeaient des rongeurs. Donc en rouge, les chats ne mangeaient que de la nourriture humide.

Le chat, un chat sauvage comme un autre

Pour s’en convaincre, observez un Felis Silvestris dans la nature. Après tout, les chats et les chats sauvages font tous partie de la même espèce, comme on l’a déjà vu. Le chat sauvage mange-t-il des aliments secs ?

Pas vraiment.

L’aliment idéal pour un chat sauvage, mis à part toute question de composition, est humide. C’est de la viande fraîche ou modérément faisandée, de l’os avec cartilage, des abats. Rien n’est resté suffisamment à l’air libre pour sécher comme une croquette.

Pourtant, il y a des endroits du globe avec des aliments qui sèchent tout seuls. Par exemple, les déserts. Ces zones arides comptent des félins sauvages. Que mangent-ils ?

 

Dans le désert, les félins mangent-ils de la nourriture sèche?

On peut facilement répondre à cette question. Est-ce que la nourriture humide est privilégiée même dans les zones arides ?

Le chat des sables nous le confirme dans le Sahara.

Tout comme le chat de Biet se débrouille dans le désert de Gobi.

Le chat de Pallas en est convaincu aussi.

Et le chat à pieds noirs vous envoie une carte postale : le désert du Karoo by night.

Et c’est général, bien entendu, à tous les félidés.

Rrrrrrrr, Monsieur le tigre !

Dans la nature, les chats et tous les félins consomment donc de la viande fraîche.

Des plus grands aux plus petits.

Des fruits et des légumes aussi, de manière occasionnelle.

Mais rien de plus sec qu’une carcasse de quelques jours.

Alors pourquoi faire passer les chats pour des poules ?

La suite ici

 

Votre chat s’est mis à beaucoup faire pipi ?

Il a du mal à se retenir ?

Votre chat boit beaucoup plus qu’avant ?

La cystite est une maladie infectieuse assez fréquente chez nos animaux de compagnie. Tout comme chez l’homme, c’est une inflammation de la paroi de la vessie, causée dans la plupart des cas par une infection bactérienne.

Prédispositions à la cystite

Très présente chez l’espèce féline, la cystite touche plus fréquemment les femelles que les mâles. La raison est simple : l’urètre est plus courte chez les femelles et elles sont plus propices à développer des infections urinaires. La cystite est plus rare chez le chien.

Les causes de la cystite

Il faut bien comprendre la différence entre une infection urinaire et une cystite chez nos chats. Une infection urinaire est la multiplication de bactéries dans la vessie de l’animal. Par contre, la cystite désigne une inflammation de la vessie dont les origines sont diverses. Elle peut être causée par l’accumulation de cristaux ou la formation des calculs urinaires. Une obstruction de l’urètre, une tumeur dans les appareils urinaires de l’animal ou une malformation congénitale peuvent également entraîner une cystite.

Les symptômes de la cystite

La cystite se distingue facilement. Le chat boit énormément, signe clinique nommé polydipsie. Il urine également de manière fréquente : c’est la polyurie. Cependant, la miction s’effectue à petites gouttes, et le chat montre des signes de douleur durant cette dernière.  La présence de sang dans les urines est également un signe certain de l’inflammation de sa vessie. Suite à ces manifestations, l’animal se lèche longuement et de manière répétée les parties génitales. Si votre chat urine du sang ou que vous voyez du sang dans la litière, consultez votre vétérinaire.

Dans le cas d’une affection plus aiguë, vous pouvez sentir une odeur d’ammoniac assez forte après le passage à la litière. Des vomissements ou une anorexie peuvent aussi se manifester comme étant des signes d’inflammation chez l’animal atteint de cystite.

Mesures préventives contre la cystite et traitements

Pour prévenir la cystite inflammatoire, l’important demeure l’hydratation. Privilégiez les boîtes de nourriture humide pour votre chat (pâtées, morceaux en gelée, etc). Laissez plusieurs gamelles d’eau à disposition un peu partout. Enfin, si la gamelle d’eau principale se trouve à côté de la gamelle de croquettes, éloignez-la de quelques mètres. Une fois déclarée, il ne reste malheureusement plus que les anti-inflammatoires pour soulager votre chat. Les Omega 3 à haute dose constituent un excellent anti-inflammatoire naturel. Nourrissez donc votre chat grâce à des poissons gras comme le saumon ou le hareng, et ajoutez de l’huile de Krill à ses rations.

En cas de cystite entraînée par des urolithiases (calculs urinaires), en plus de leur faire boire énormément d’eau, des méthodes simples se sont aussi avérées efficaces. Vous pouvez leur donner du jus d’agrume ou bien, une fois par jour, ajouter une cuillerée de vinaigre de pomme dans leur gamelle d’eau. L’effet du vinaigre étant de nettoyer et détoxifier le conduit urinaire, leur douleur se voit soulagée. L’acidification de l’urine joue aussi un rôle dans la dissolution des cristaux de calcium. Plus la fréquence des mictions augmente, plus la guérison sera rapide.

Dans le cas d’une cystite d’origine bactérienne, les antibiotiques sont malheureusement le seul traitement efficace.

Dans tous les cas, soyez vigilant si l’un de ces symptômes apparaît chez nos compagnons animaux. Consultez votre vétérinaire, il est le seul à pouvoir leur prescrire les traitements médicamenteux adéquats pour traiter la cystite.

Ça peut prévenir la cystite du chat

atavik chat chien complement alimentaire huile krill

atavik chien croquettes sans cereales chiot poulet poissons blancs croissance

Des sujets de santé liés à la cystite du chat

Votre chat a du mal à uriner ?

Il crie dans la litière ?

Ses mictions sont claires ou absentes ?

Les problèmes urinaires sont monnaie courante chez le chat. L’ urétrite en fait partie. Mais certaines mauvaises habitudes les privilégient. Découvrez lesquelles !

L’ urétrite, plus courante chez le chat que chez le chien

Tout comme chez l’homme, l’urètre est le dernier canal vers lequel les urines sont évacuées, après la filtration dans les reins et leur stockage dans la vessie. L’ urétrite, elle, désigne l’inflammation de l’urètre suite à une infection bactérienne.

La race féline est la plus exposée à l’ urétrite. Comme le diamètre de l’urètre est très petit chez le chat, les risques de dépôt de petits cristaux y sont réels, ce qui provoque son obstruction et entraîne le développement des bactéries.

Les causes de l’ urétrite

Les organes urinaires de nos animaux sont fortement exposés à des risques d’infection et d’inflammation. L’urétrite peut être simplement inflammatoire ou, plus grave, causée par des bactéries. Ces bactéries très résistantes sont nommées gonocoques, de la famille des Neisseria. Ces menaces sont fréquentes et peuvent provoquer un dysfonctionnement total ou partiel des organes sus-cités. L’ urétrite est également le résultat d’un trouble lié à la présence de calculs dans l’appareil urinaire. Notons que les calculs apparaissent si l’animal est peu actif, obèse ou présente des carences alimentaires en magnésium ou en phosphore.

Il a également été démontré que l’ urétrite est tributaire du mode de vie des animaux, mais surtout de leur alimentation. En effet, les animaux qui vivent dans un appartement font face à un stress permanent, lequel peut accroître le risque de développer la maladie.

Les symptômes de l’ urétrite

Les signes cliniques de l’ urétrite sont relativement identiques à ceux de la cystite. De fait, les principales manifestations résident dans la difficulté d’uriner et dans la douleur ressentie lors de la miction. L’animal se met alors à uriner fréquemment, mais en petite quantité. L’urine peut également être accompagnée de sang. Cette situation conduit à la fatigue de l’animal, lequel montre de l’inappétence et devient apathique.

Traitements et préventions face à l’ urétrite

Si votre chat n’a pas uriné depuis 2 jours, consultez votre vétérinaire en urgence. De fait, dans ce cas de figure, le recours à une sonde urinaire est requis afin d’évacuer le liquide longtemps emmagasiné dans sa vessie. Après quoi, une perfusion et des antispasmodiques ou anti-inflammatoires prendront le relais.

Deux types de prévention sont en outre recommandés aux maîtres. Dans un premier temps, il faudra surveiller l’hydratation de votre chat. Privilégiez la nourriture humide, en pâtée, gelée ou ragoût. Ensuite, multipliez aussi les sources d’eau vers lesquelles il pourra s’abreuver. Éloignez la gamelle d’eau de celle de nourriture de quelques mètres. Enfin, mettez des sources d’eau fraîche dans différentes pièces et en extérieur.

Ça peut aider pour l’urétrite du chat

Atavik humide chat epique dinde agneau 500px

atavik chat friandises leche babines dinde

Des sujets de santé liés à l’urétrite du chat

L’alimentation naturelle préserve les reins et évite les problèmes rénaux du chien et du chat. On vous explique pourquoi !

Les reins, centres de filtrage

Les reins sont utiles au corps car ils filtrent le sang de ses impuretés. Chez tous les animaux, cette fonction est primordiale. Le problème, c’est que l’urine est constituée de toxines, et peut endommager les reins eux-mêmes lorsqu’elle arrive à une trop forte concentration. Il faut donc boire beaucoup d’eau pour la diluer.

Un problème d’hydratation

C’est pourquoi l’hydratation est primordiale chez tous les vertébrés. Et en particulier pour les carnivores ! La décomposition des protéines et des lipides, base de la digestion des carnivores, produit beaucoup de déchets dans le corps d’un animal. Les urines sont donc plus concentrées plus vite, et plus nocives !

Surtout que certains carnivores ne sont pas habitués ataviquement à boire. Les chats, par exemple, ne boivent que très rarement ! Comme d’ailleurs la plupart des fauves, ils extraient normalement leur eau de la viande de leurs proies. Par conséquent, nourrir de matière sèche un chat qui rechigne à s’hydrater, c’est s’assurer des problèmes de reins. Mais le même problème se produit aussi pour les chiens qui ne pensent pas à boire.

L’urine se conduit comme n’importe quel liquide : plus elle est concentrée, plus elle est puissante. Comme les acides ou les lessives, la concentration induit certains effets. Ici, au-delà d’une certaine concentration, l’urine se cristallise. Ces cristaux, lorsqu’ils s’agglomèrent, forment des calculs urinaires. De même, des dépôts de protéines peuvent créer des bouchons qui obstruent l’urètre.

Par ailleurs, une concentration trop grande attaque les tissus des reins. Elle attaque aussi les conduits qui en sortent, à savoir les uretères, la vessie, ainsi que l’urètre. L’urine, trop concentrée, attaque la paroi de ces conduits et de ces organes. Si, la plupart du temps, la paroi se reforme sans dommage, dans d’autres, une bactérie peut se glisser dans l’appareil urinaire. C’est l’urétrite ou la cystite bactérienne.

Eviter la cystite du chat et du chien

La cystite se déclare particulièrement chez le chat, qui a plus de difficultés à naturellement diluer ses urines que le chien. Bien entendu, devant les symptômes courants d’affection urinaire, il convient de se précipiter chez son vétérinaire.

Mais les causes des affections urinaires, surtout si elles sont chroniques, peuvent être prévenues.

Des aliments sans sel

Par la composition de l’alimentation d’abord. Ne pas employer de conservateurs, comme le sel, est bénéfique pour les reins des animaux. Le sel, comme de nombreux conservateurs chimiques, absorbe l’humidité d’un aliment. Cela a pour conséquence de lui éviter le pourrissement, tout comme de concentrer les saveurs de ce dernier. Malheureusement, ce comportement dessicatif ne s’arrête pas une fois la gueule de l’animal passée. Le sel déshydrate bien les tissus qu’il rencontre par la suite, notamment ceux des reins.

Des aliments humides

Ensuite, il suffit de rapprocher le régime du chien ou du chat du régime naturel du carnivore. Pour ce faire, l’eau doit se trouver dans la nourriture.

La solution la plus simple est donc de privilégier la nourriture humide. La pâtée est idéale pour les chiens et les chats souffrant des reins. Nos boîtes contiennent deux tiers d’humidité en moyenne, comme toute proie dans la nature. Ainsi, un chien ou un chat qui ne mange que nos recettes humides n’a quasiment pas besoin d’ajout d’eau fraîche dans sa ration quotidienne. Il convient évidemment de toujours lui laisser une gamelle d’eau fraîche disponible. Toutefois, la majorité de ses besoins physiologiques en eau sont pourvus par nos pâtées.

atavik chien humide patee dinde sanglier

Atavik chat humide patee dinde chevreuil

Atavik chat humide lepique assiette poulet crevettes

La seconde solution consiste à additionner d’eau des croquettes à des fins de réhydratation. Enfin, d’autres solutions existent, comme séparer les gamelles d’eau et de nourriture pour les chats, ou la fontaine à eau en lieu et place de la gamelle classique.