Actualités

Actualités > Appétit

L’anorexie du chien et du chat

Votre chat ne mange pas?

Il a de la fièvre?

Votre chien a vécu des changements, comme un déménagement?

Il s’agit peut-être d’anorexie!

Tout comme chez l’homme, l’anorexie est aussi présente chez le chien et le chat. Elle se manifeste par une perte d’appétit qui empêche l’animal de se nourrir normalement. Si elle devient chronique, elle peut être mortelle pour l’animal puisque les nutriments indispensables à son métabolisme ne sont plus fournis.

Prédisposition à l’anorexie

L’anorexie relève d’un dysfonctionnement comportemental de l’animal suite à une maladie grave ou à un trouble d’ordre neurologique. Toutes les races canines et félines y sont prédisposées. Toutefois, les chats la supportent beaucoup moins par rapport aux chiens.

Les causes

Contrairement à la boulimie, les causes susceptibles d’entrainer l’anorexie chez nos animaux de compagnie sont nombreuses. Parmi les causes physiologiques : traumatisme crânien, maladie grave qui touche directement le cerveau. Des évènements stressants peuvent aussi la provoquer, comme un déménagement, une hospitalisation ou la disparition du maître.

Certaines maladies et affections courantes peuvent également créer l’état anorexique de votre animal. Par exemple, une fièvre, un problème dentaire ou encore une fracture de la mâchoire. L’anorexie peut aussi découler d’un problème gastro-intestinal, d’une gastro-entérite sévère ou d’un trouble du pancréas.

Enfin, des maladies plus graves comme la tumeur intestinale, l’insuffisance rénale ou cardiaque, l’anémie ou le cancer peuvent causer l’anorexie auprès de nos chiens et chats.

Les symptômes

Un animal qui souffre dès qu’il mange arrête de se nourrir, bien qu’il soit habituellement friand du plat en présence. Les choses ne s’arrêtent pas là puisqu’il finit par ignorer toutes les nourritures proposées.

À ces symptômes s’ajoute une perte de poids, causée par la carence en protéines et en vitamines. À terme, une dégénérescence du foie est à craindre.

Prévention

Si, après deux jours, l’animal présente toujours les symptômes cités ci-dessus, il y a urgence. De fait, emmenez-le sans tarder chez votre vétérinaire afin que ce dernier puisse tracer l’historique de ses soins et, ainsi, identifier plus facilement l’origine de son état.

En outre, afin d’identifier avec précision la cause de l’anorexie, et déterminer par la suite le traitement adéquat, des analyses d’urine et de sang sont à prévoir, ainsi qu’une radiographie, une échographie et une endoscopie.

Enfin, si les causes de l’anorexie s’avèrent d’ordre comportemental, la modification de l’environnement de l’animal et de son alimentation est vivement recommandée. De même, la réorganisation des fréquences de prise de nourriture peut résoudre le problème.