Actualités

Actualités > Santé

L’acupuncture, est-ce que ça marche pour les chiens et chats ?

Les médecines alternatives commencent à plaire à de plus en plus de maîtres et d’animaux. Par exemple, l’acupuncture et l’ostéopathie vétérinaires font partie de ces disciplines plébiscitées. C’est ce que souligne cette interview du Dr. Sébastien Varret!

Je suis formé en médecine manuelle vétérinaire. C’est une médecine intégrative, qui rassemble la médecine allopathique et les médecines alternatives (ostéopathie, acupuncture, etc). Je ne mets pas de côté mon diplôme de véto, il a son importance pour le diagnostic. Ce qui permet, une fois établi, d’envisager la globalité des options de soin possibles. On m’aurait dit il y a 6 ans que planter une aiguille pouvait permettre dans certains cas d’améliorer les symptômes d’une hernie discale, je n’y aurais pas cru. Ce n’est pas encore expliqué par la recherche, mais pragmatiquement, ça marche chez moi au quotidien.

 

On a des liens transverses entre médecine manuelle et allopathique. Par exemple, concernant une hernie discale, on peut libérer le pincement discal avec l’ostéopathie ou avec l’acupuncture. Cela n’empêche pas l’utilisation d’antidouleur: morphine, A.I.N.S, etc. Et si le problème n’est pas résolu, on est contraint d’envisager la chirurgie.

 

Et l’alimentation dans votre approche de la médecine vétérinaire incluant acupuncture et ostéopathie?

 

En médecine classique, on voit le virus et la bactérie à l’origine de la maladie. En médecine chinoise, on voit aussi les facteurs externes (les saisons, les pathogènes externes, les 6 excès) et surtout internes qui leur préparent le terrain : les émotions et l’alimentation. L’acupuncture et l’ostéopathie permettent d’aider le corps à retrouver une harmonie et d’activer son potentiel d’autoguérison.

 

On est ce qu’on mange. Si l’alimentation n’est pas adaptée, l’animal va accumuler des toxines en lui et utiliser de l’énergie en excès pour se « nettoyer ». Avec une nourriture qui contient de bonnes matières premières, vous avez moins de chance d’être malade. On peut faire autant d’acupuncture et d’ostéopathie qu’on veut, s’il ne mange pas correctement, la récupération ne sera pas optimale. Une bonne alimentation fait partie des moyens qui redonnent le chemin pour se battre.

Atavik recommandé par des vétérinaires de l’AVETAO