Actualités

Actualités > Appétit

L’hypomotricité oesophagienne du chien et du chat

Votre chien régurgite souvent?

Il salive beaucoup?

Votre chat se met les pattes dans la gueule, comme gêné?

Il s’agit peut-être d’ hypomotricité oesophagienne!

L’hypomotricité oesophagienne, ou hypomotilité, est une pathologie liée à un trouble au niveau de l’œsophage d’un animal. Lors de son péristaltisme, phase de propulsion des aliments du pharynx vers son estomac, le chat ou le chien régurgite.

Prédisposition à l’hypomotricité oesophagienne

L’hypomotricité oesophagienne apparaît notamment chez certaines races prédisposées. Chez la race canine, ce sont le Dogue allemand, le Shar peï, le Berger allemand, le Golden retriever, le Labrador retriever, le Setter irlandais, le Fox terrier à poil dur et le Schnauzer nain. Du côté des félins, le Siamois est par exemple l’une des races prédisposées à cette pathologie.

Les causes de l’hypomotricité oesophagienne

Au repos, l’œsophage de l’animal est vide d’air, ou de liquide. Il ne s’anime d’aucune contraction. C’est au moment de la déglutition que les mouvements de relaxation et de contraction s’opèrent au niveau de l’œsophage. Pour assurer cette alternance des phases d’ouverture et de fermeture des sphincters et la progression de la contraction péristaltique, le contrôle de la motricité œsophagienne fait intervenir de manière coordonnée des muscles striés, dans la partie haute de l’œsophage, ainsi que des muscles lisses. L’hypomotricité oesophagienne est alors la pression qui s’exerce lors des contractions. À noter qu’elle peut être à l’origine de la dilatation de l’œsophage chez nos animaux de compagnie.

Les symptômes de l’hypomotricité oesophagienne

Le reflux systématique des aliments est le premier signe d’une hypomotricité oesophagienne. Des régurgitations d’aliments se manifestent, l’animal recrache tout ce qu’il avale sans effort de vomissement.

Si la cause est avérée, notamment lors de l’ingestion d’un corps étranger, on observe que l’animal refuse de boire et de manger, mais il salive abondamment. On remarque de la toux et l’animal porte ses pattes dans sa gueule comme pour essayer d’y enlever une chose gênante. À défaut d’une intervention dans les temps, l’animal peut mourir de déshydratation et de dénutrition.

Traitement lors d’une hypomotricité oesophagienne

Sollicitez d’abord sans plus attendre votre vétérinaire pour un examen afin d’identifier la cause éventuelle de l’hypomotricité oesophagienne. De fait, le rôle de l’œsophage est de véhiculer l’aliment depuis la cavité buccale de l’animal jusqu’à son estomac. Une absence de cette motricité cause un passage des aliments vers ses organes digestifs grâce à la seule gravité. Pour cela, la nourriture est par exemple placée en hauteur. Ainsi, l’animal doit se maintenir en position verticale après son repas.

Par ailleurs, afin de prévenir une fausse déglutition en dehors des repas, il faudra assurer une ingestion de calories suffisantes à l’animal. Votre vétérinaire sera à même de vous conseiller sur toutes les dispositions à prendre pour une bonne prise en charge de l’alimentation de votre animal de compagnie.