fbpx

Actualités

Actualités > Infections

La leishmaniose canine, la plus grave des maladies de vacances

Votre chien perd ses poils autour du museau ?

Il boîte et saigne du nez ?

Votre chien a brutalement maigri sans raison ?

Encore peu connue des propriétaires de chiens, la leishmaniose canine est une maladie parasitaire grave qui peut être mortelle pour un chien. D’ailleurs, il a été indiqué qu’environ 40 000 chiens par an en meurent en France. Aussi, une vingtaine de cas humains sont signalés chaque année. Cette maladie est donc transmissible à l’homme. Dernièrement, la leishmaniose canine ne cesse de se répandre en menaçant ainsi la vie de nombreux animaux.

Zones contaminées par la leishmaniose canine

Concentrée principalement autour du bassin méditerranéen, la leishmaniose canine atteint surtout les chiens qui se trouvent dans le sud de la France, au Portugal, en Italie, en Grèce et en Espagne. Au total, à peu près un million sur 2,5 millions de chiens en Europe sont déclarés atteints de la maladie. Cette maladie est également très répandue au Moyen-Orient, en Asie (Chine, Bengladesh, Inde), en Afrique du Nord et de l’Est, en Amérique du Sud, et en Amérique centrale.

La leishmaniose est très rare chez le chat puisque le système immunitaire des félins est plus efficace contre le parasite.

Les causes

La leishmaniose canine est causée par un parasite nommé « Leishmania infantum ». Elle est transmise par la piqûre de petits moucherons appelés phlébotomes. Ces insectes, souvent confondus avec les moustiques sont particulièrement actifs tout au long du printemps et de l’été, soit entre mars et octobre. Pour le chien comme pour l’homme, la transmission se fait par la piqûre d’un phlébotome vecteur de la maladie.

Les symptômes de la leishmaniose canine

Chez les chiens, les symptômes de la leishmaniose n’apparaissent pas immédiatement après l’infestation, mais quelques mois, voire années après. Une fois qu’ils apparaissent, les symptômes les plus courants sont :

  •           La chute de poils autour du museau et des yeux
  •           Un amaigrissement inaccoutumé malgré un appétit normal
  •           Ulcères, squames, inflammations cutanées…
  •           Saignements de nez
  •           Boiteries
  •           Pousse des griffes à une vitesse anormale.

Les traitements et actes de prévention

Le phlébotome est un insecte proche du moustique : toutes les méthodes de prévention contre les moustiques peuvent donc ici se révéler bénéfiques.

D’abord, faites rentrer votre chien avant le crépuscule, moment d’activité du phlébotome. Installez des moustiquaires à toutes les entrées de votre intérieur, et ne rouvrez plus avant le lendemain. Ensuite, des insecticides peuvent s’avérer aussi efficaces contre les phlébotomes que contre les moustiques. Nous recommanderons ceux à base de citridiol pour les zones à infestation modérée, et ceux à base d’icaridine pour celles à infestation forte. Ces deux molécules ont l’avantage d’une innocuité relative, et peuvent s’asperger tant sur le couchage que sur le pelage, près de la tête de votre chien.

Des insecticides à rayon d’action sont également recommandés près du coussin de votre chien. Branchez-les à une prise à côté du couchage pour éloigner la vermine.

Le vaccin contre la leishmaniose canine est également disponible depuis septembre 2011. Il n’empêche pas l’infection, mais augmente significativement la résistance des chiens à la maladie, en renforçant leur système immunitaire. Tout propriétaire de chien vivant dans une des zones les plus touchées devrait donc envisager de faire vacciner son chien.

Une fois atteint de la maladie, un chien ne peut plus être guéri. Il n’existe pas encore de traitement permettant d’éradiquer le parasite. Toutefois, le chien infecté peut bénéficier de certains traitements qui servent à atténuer les symptômes de la maladie.

Ça peut aider pour la leishmaniose

atavik chat chien complement alimentaire huile krill

atavik chien croquettes sans cereales canard truite

Des sujets de santé liés à la leishmaniose du chien