fbpx

Actualités

Actualités > Infections

La leptospirose, dangereuse pour le chien et pour l’Homme !

Votre chien a une insuffisance rénale ou hépatique ?

Il a brutalement perdu l’appétit ?

Votre chien vomit à répétition ?

Menaçant surtout la race canine, la leptospirose est une maladie infectieuse due à des bactéries du type Leptospira, dont il existe plus d’une dizaine de souches. Ces bactéries Gram négatif attaquent les reins et le foie, puis se disséminent dans les urines. C’est une maladie grave qui peut atteindre les chiens dès leur plus jeune âge, et en particulier ceux qui vivent à l’extérieur.

Prédisposition à la leptospirose

Qu’importe leur race, le mode de vie rustique favorise une infection accrue par ces bactéries. En se promenant près des lacs, des rivières ou des mares contaminés, ils seront contaminés instantanément. La leptospirose est donc particulièrement à redouter chez les chiens de chasse et les chiens d’eau.

Les causes de la leptospirose

Les principaux vecteurs de leptospirose sont les rongeurs. Rats, ragondins et hérissons en sont généralement porteurs. Cependant, tous les suidés aussi peuvent être porteurs, comme le sanglier ou le porc d’élevage. Les chiens peuvent donc directement attraper la leptospirose, soit au contact de ces animaux, soit en buvant ou en se baignant dans des eaux douces contaminées par des urines. Les bactéries pénètrent dans l’organisme par les muqueuses, les babines, les coussinets, et la peau. Les rats demeurent toutefois les principaux porteurs et excréteurs de leptospires, et contaminent aussi les humains directement. C’est pourquoi la leptospirose est également baptisée « maladie des égoutiers ».

Les symptômes de la leptospirose

Deux jours après la contamination, la maladie peut se déclarer chez l’animal. Une fois la durée d’incubation de 4 à 12 jours atteinte, la leptospirose se traduit essentiellement par l’atteinte des reins ou du foie de l’animal. En quelques jours, une insuffisance rénale ou hépatique se manifeste. De même, l’animal devient fiévreux, et une forte augmentation de l’urée et de la créatinine se profile. Ce n’est pas tout, car une baisse d’appétit ainsi que des douleurs articulaires sont également à déplorer, et entraînent l’abattement du chien. Des vomissements à répétition sont aussi à prévoir, ainsi qu’un risque de jaunisse ou de gastroentérite dans environ 20 % des cas.

Prévention et traitements de la leptospirose

L’une des manières d’éviter la contamination par leptospires est de prohiber l’accès à votre chien des zones humides hébergeant les animaux vecteurs. Sont vecteurs aussi bien les rongeurs et guidés sauvages que le bétail. Gare donc lors des flâneries bucoliques si vous passez vos vacances à la campagne !

Le vaccin contre la leptospirose est inclus dans tous les projets de vaccination. Son efficacité reste incomplète, car toutes les souches de leptospirose ne sont pas encore identifiées et partant, incluses dedans. Mais il diminue drastiquement le risque pour votre animal d’attraper la maladie et de développer ses formes les plus graves.

Il faut savoir que certains chiens infectés peuvent ne pas présenter de symptômes, ce qui rend difficiles la prévention et le traitement de la leptospirose. Dès lors, un diagnostic complet de votre animal chez le vétérinaire est le seul moyen d’identifier la pathologie et de prescrire les bons traitements. Les leptospires peuvent être anéantis par des traitements antibiotiques ; seulement, l’atteinte des reins de votre animal, et plus rarement de son foie peut lui être irréversible.

Ça peut aider pour la leptospirose

atavik chien humide patee dinde sanglier

atavik chien complement alimentaire Dard Dard Immuno

Des sujets de santé liés à la leptospirose canine