Actualités

Actualités > Infections

Prévenir la maladie parodontale chez le chien et le chat

Votre chien a du tartre?

Votre chat a une gingivite?

Attention à ce que cela ne dégénère pas en maladie parodontale!

Tout savoir sur cette condition parfois fatale.

Si vous faites partie des rares maîtres de chiens et de chats à se préoccuper de la santé bucco-dentaire de son animal, bravo ! Très peu de gens ont l’habitude de maintenir une bonne hygiène des dents de leurs animaux de compagnie. Pourtant, les affections dentaires comme les abcès ou les différentes inflammations leur sont fréquentes. Et surtout, ces petites bobos qui semblent bénins peuvent dégénérer en maladie parodontale, une condition parfois mortelle ! Apprenez à les prévenir au plus vite !

Prédisposition à la maladie parodontale

La maladie parodontale touche l’ensemble de la structure qui soutient les dents des chiens et chats (mâchoires, gencives, l’os alvéolaire). Les pathologies inflammatoires comme les gingivites et les parodontites atteignent la majorité des chats de plus de 3 ans et 80 % des chiens âgés de plus de 3 ans. Ces dernières sont des préalables à la maladie parodontale. Les chiens de petites races comme les Yorkshire, le Bichon ou la Caniche sont particulièrement touchés par les affections dentaires et gingivales. Les animaux présentant des défauts de conformation faciale, des défauts d’occlusion dentaire et des dents de lait persistantes sont également souvent atteints de ces maladies.

Les causes de la maladie parodontale

Il faut savoir que plus de 350 types de bactéries habitent la bouche des chiens et chats. Celles-ci s’accumulent sur la surface des dents et forment la plaque dentaire. La plaque dentaire, à son tour, attaque la gencive et provoque une gingivite. Sans traitement adéquat, elle vont continuer à se renforcer et à se minéraliser pour former du tartre. Le tartre, ensuite, va favoriser considérablement le développement de la plaque dentaire : c’est l’entrée dans un cercle vicieux.

Si les crocs restent en l’état, le tartre provoque le décollement de la gencive. Les bactéries qu’il contient attaquent ensuite la racine des dents. Continuant leur descente le long de la racine dentaire, les bactéries s’en prennent rapidement à l’os de la mâchoire, où elles auront accès à la circulation sanguine et donc aux différents organes comme les poumons et le cœur de votre animal de compagnie. La maladie parodontale est donc cette phase d’intoxication du système sanguin du chien ou du chat par ces bactéries de la gueule.

Les symptômes liés à la maladie parodontale

Lorsque votre chien ou chat est atteint de gingivite, parodontose ou stomatite plus ou moins graves, vous pouvez remarquer quelques symptômes comme l’halitose (mauvaise haleine), les dépôts de tartre sur les dents ou des abcès dentaires. Dans certains cas, le chien ou le chat peut présenter une certaine sensibilité de la bouche ou une salivation importante, un manque d’appétit, le déchaussement des dents, un écoulement nasal ou une difficulté particulière à mâcher les aliments. D’une manière générale, lorsque le chat ou le chien se nettoie la bouche de manière régulière avec ses pattes, c’est qu’il a un problème au niveau des dents.

Par la suite, si les bactéries descendent le long de la racine dentaire et atteignent le système circulatoire, les conséquences peuvent être bien plus graves. L’attaque des os de la mâchoire peut aller jusqu’à l’amputation, et les fortes fièvres dues à l’infection avoir une issue fatale.

Traitement

Le vétérinaire saura diagnostiquer de manière professionnelle la gravité des lésions, et proposera les traitements adéquats : un polissage, un détartrage ou une extraction dentaire accompagnée de la prescription d’antibiotiques et d’anti-inflammatoires. Ces traitements sont bien entendu adaptés à une prise en charge du problème au plus tôt.

Prévenir la maladie parodontale

Pour éviter les conséquences graves que peut avoir la maladie parodontale, la prévention au quotidien est primordiale. Tout d’abord, il faut solliciter chez votre chien ou votre chat le réflexe naturel de rongement. Attention : le rongement n’est pas la mastication ! Un chien ou un chat ne se brosse pas les dents en croquant des croquettes : ce serait comme dire que l’on peut se brosser les dents avec une poignée de chips.

Des aliments adaptés à mâchouiller sont donc la solution la plus naturelle. On parle bien d’aliments et de friandises constitués de protéines, lipides et cartilage. Par exemple, les cous de poulet ou de canard, les poissons séchés ou les boulettes de viande séchée sont indiqués. Par contre, les sticks dentaires à base d’amidon ou de sucres complexes nourrissent les bactéries qui constituent le tartre.

Enfin, certaines substances compatibles avec le régime carnivore sont très efficaces pour la prévention du tartre et le traitement de la mauvaise haleine chez le chien. La propolis, notamment, est utilisée comme dentifrice naturel depuis l’Antiquité. Son avantage notable : la propolis est comestible, et très bonne pour renforcer le système immunitaire par ailleurs!

Ça peut éviter la maladie parodontale

atavik chien friandises machouilles cous canard

Atavik-Chat-FRIANDISES-Machouilles-Sprat-entiers-seches-paquet- 100g face

atavik chien complement alimentaire Dard Dard Immuno

Des sujets de santé liés à la maladie parodontale