Actualités

Actualités > Infections

La rage chez les chiens et les chats : une issue souvent fatale

Votre chiot n’est pas vacciné ?

Votre chien est devenu agressif d’un coup ?

Ses mâchoires sont comme paralysées ?

Maladie d’origine virale et transmissible à l’homme, la rage est réputée contagieuse et se transmet via les animaux dont la salive est infectée de microbes. Elle peut être incurable, voire mortelle, pour votre chien ou votre chat.

Prédisposition à la rage

La rage peut contaminer tous les animaux à sang chaud. Et cela, quels que soient la race et l’âge de votre animal de compagnie. Si l’espèce canine est la plus touchée, les chats ne sont pas épargnés pour autant.

Les causes de la rage

La rage se transmet essentiellement par la salive dans laquelle les virus, de la famille des Rhabdovirus, se concentrent. La morsure de l’animal porteur de la maladie, ou un simple contact avec sa salive sont les principaux vecteurs de transmission de la rage entre les chiens et les chats. Une fois inoculé dans le sujet, le virus gagne son cerveau et commence ensuite à infecter tout son corps.

Les symptômes de la rage

La forme la plus connue, dite « furieuse », rend l’animal taciturne et brutal. Il devient d’abord agressif, peureux et bave beaucoup. Pour le chat, qui est alors en perpétuelle excitation, le son de son miaulement change. Très sensible à toute stimulation, il éprouve des difficultés à se déplacer et souffre d’une paralysie progressive. L’animal peut également mourir dans les 4 à 5 jours qui suivent le début de ces symptômes.

La forme dite « paralytique » atteint plutôt les muscles de la mâchoire. Chez le chien, cette forme de la rage se manifeste, au stade terminal, par la paralysie de l’ensemble des nerfs faciaux. La bête ne peut plus aboyer, ne déglutit plus et succombe par asphyxie au bout de 2 à 3 jours.

Prévention contre la rage

Dès les trois premiers mois de votre chaton ou de votre chiot, pensez à leur administrer les vaccins antirabiques, avec un rappel annuel. C’est en effet la meilleure des préventions. Par ailleurs, tout animal atteint de la rage, et ayant mordu ou griffé une personne, doit être mis sous surveillance et présenté chez un vétérinaire. Il s’agit ici d’une obligation légale qu’il convient de connaître.

Des sujets de santé liés à la dysplasie du chien