Actualités

Actualités > Reins

La glomérulonéphrite chez le chien

Votre chien maigrit?

Il fait pipi partout et souvent?

Votre chien a du mal à respirer?

Il s’agit peut-être d’une glomérulonéphrite!

Extrêmement grave dans ses formes sévères, la glomérulonéphrite est une maladie rénale chronique qui affecte généralement le chien.

Prédispositions à la glomérulonéphrite

La progression de cette maladie rénale se fait de façon linéaire, mais plus rapide, chez le chien que chez le chat. Les races canines suivantes sont les plus sensibles à cette pathologie : les Beagle, Dogue de Bordeaux, Bouvier Bernois, Bullmastiff, Bull Terrier, Cocker Anglais, Dalmatien, Doberman, Rottweiller, Samoyede, Epagneul Breton, Fox terrier, Shar pei, Terre Neuve ou le Terrier Islandais à poil doux.

Les causes

Il faut savoir que les glomérules sont des réseaux de petits vaisseaux qui filtrent les déchets du sang. Ils passent de fait par les reins lors de la formation de l’urine. La plupart des cas de glomérulonéphrite impliquent alors une réaction immunitaire avec une interaction de l’antigène et des anticorps. La cause la plus courante de la glomérulonéphrite est donc le dépôt et le piégeage de la toxine ou de l’enzyme à l’intérieur de ces glomérules.

Les symptômes de la glomérulonéphrite

Une inflammation ou une infection chronique sont des signes manifestes de la glomérulonéphrite. Le chien urine davantage, parfois sans retenue. Chez certaines races, le seul symptôme qui est présent peut être une perte de poids mais conduisant à un amaigrissement notoire.

Côté nourriture, l’animal peut néanmoins présenter un appétit capricieux, en la sélectionnant, ou un manque total d’appétit.

Pour les animaux qui présentent un déficit sévère de la protéine albumine du sang, ils peuvent souffrir d’un blocage des vaisseaux sanguins au niveau de leurs poumons, ce qui entraîne des difficultés respiratoires. Le chien peut développer à terme une insuffisance rénale associée à une soif constante, ainsi que de la nausée et des vomissements à répétition.

Le traitement de la glomérulonéphrite

L’alimentation est le pilier du traitement de la glomérulonéphrite. Il existe des aliments bien adaptés à cette affection, sous forme de boites. La pâtée adaptée à une glomérulonéphrite ne contient notamment aucun sel ajouté. Ce qu’il faut retenir, c’est qu’une déshydratation de l’animal doit être compensée d’eau et d’une alimentation plus humide.

Si les symptômes sont plus marqués, sollicitez votre vétérinaire pour un diagnostic afin de vous faire une idée de la santé exacte de votre chien. Il doit établir un profil sanguin complet et procéder à une analyse d’urine pour révéler les changements cliniques dans son organisme.