Actualités

Actualités > Non classé

Atavik x YummyPets : Nicolas répond à vos questions

Nous avons tout résumé ici pour vous

 

 

Le format live vous a vraiment plu, alors comme promis, nous avons de nouveau répondu à vos questions en live !

Cette fois ci nous étions avec YummyPets, notre partenaire presse, pour parler alimentation animale avec vous. 

 

Nicolas en quelques mots peux-tu te présenter?

Je m’appelle Nicolas Nolf, j’ai 44 ans et je suis le fondateur de la marque Atavik, fondée avec mon épouse en 2012. On est une entreprise familiale dans le nord de la France, juste en dessous de Saint Amand les Eaux, entre Lille et Valenciennes.

 

Pourquoi avoir choisi le nom « Atavik » ?

Le nom Atavik vient de l’adjectif français « atavique » qui signifie ancestral ou héréditaire. Comme on a cherché à s’approcher le plus possible du régime naturel du chien, c’est à dire ancestral, le nom est venu de là. Avec un « k » à la fin et un point d’exclamation pour la phonétique et le dynamisme qui caractérisent la marque, notre équipe mais aussi nos Atavikovores. 

 

Pourquoi avoir décidé de créer cette marque et pour quel besoin ? 

Nous avons depuis 1995 des chiens de compétition, des Rottweilers en l’occurrence, même si aujourd’hui nous ne faisons plus d’élevage, cela vient à l’origine de quasiment 20 ans de passion avec cette race. Étant frustré à l’époque de l’alimentation disponible sur le marché et ne trouvant par notre compte vis à vis de nos exigences, nous sommes passés au BARF, et ce pendant 8 ans. Ce mode d’alimentation a réglé tous les soucis que rencontraient nos chiens à l’évoque, cependant à raison de 10 à 15kg de viandes par jour, c’est devenu contraignant et difficile à gérer. On s’est donc mis à la recherche d’une solution pratique, en gardant les ingrédients du BARF, les proportions du BARF mais dans un format pratique, donc les croquettes. A l’époque les marques disponibles sur le marché étaient hors de porté et hors de prix, ce qui nous a donc poussés à lancer cela en Europe. Nous avons aujourd’hui une large gamme pour chien et pour chat : croquettes, humide, friandises et BARF.

 

On parle beaucoup de nouveaux modes d’alimentation, du BARF, du sans céréales ou même des rations ménagères, est-ce qu’on en connait les effets sur le long terme ?

C’est une très bonne question, ce qui est intéressant c’est la formulation de la question. En réalité le BARF par exemple ce n’est pas du tout nouveau, au contraire c’est l’essence même de l’alimentation animale, là dessus il y a plusieurs centaines de milliers d’années d’observation pour s’accorder sur le fait que c’est plutôt pas mal. Ce qui est nouveau ce sont les croquettes effectivement. Plus particulièrement le sans céréales qui est sur le marché mondial depuis environ 15 ans. 15 ans ça veut dire au moins 7 générations de chiens, puisqu’en 2 ans on passe de l’adulte à sa progéniture. Le recul sur le sujet est donc assez conséquent. 

 

Mon chien est allergique à la viande rouge, ne lui donner que du poisson est-il possible ?

Non, parce qu’on ne couvre pas assez large au niveau du spectre des acides aminés. Il est primordial de varier les protéines animales (viandes blanches, canard, lapin et différents poissons aussi), et d’effectuer une rotation des ingrédients.

 

Quel est le bon taux de glucides dans l’alimentation de nos animaux?

Il n’y a pas nécessairement de bon taux : on prend surtout en compte le seuil de tolérance de l’animal. Le facteur de tolérance d’un chien à l’autre aux glucides varie de 1 à 10 : un chien pourra très bien supporter un taux de glucides au-dessus de 40%, tandis qu’un autre pourra être malade à un taux à 24%. Chaque animal a un seuil de tolérance propre à lui. La présence d’ingrédients frais et de protéines fraîches dans les croquettes permettent une absorption des glucides jusqu’à 9 fois supérieure à une croquette qui contient uniquement des matières sèches, et non fraîches.

Les glucides sont surtout présents dans l’amidon. Dans les croquettes extrudées, il faut une dose amidon minimum pour faire tenir la croquette, et cet amidon constituera la présence de glucides dans ces croquettes.

Cela étant dit, il faut aussi être vigilant à la présence d’amidon dans d’autres types d’alimentation : mettre du riz par exemple dans une ration ménagère ne change en rien la problématique des glucides dans la gamelle de l’animal, puisque l’amidon restera présent dans son alimentation.

Pour réduire les glucides, le BARF et les conserves peuvent être une solution.

 

L’alimentation sans-céréales est-elle responsable de certains cas de cardio-myopathie?

La FDA (Food and Drugs Administration) a eu une remontée de cas de quelques dizaines de chiens, qui signalait des resurgences de cardio-myopathie. L’échantillon de chiens concernés était sous une alimentation sans-céréales : cela a été une sorte de déclencheur d’alerte sur ce type d’alimentation. La FDA a fait machine arrière depuis, car il n’y en réalité aujourd’hui aucune causalité précise établie entre cette alimentation et les pathologies détectées chez ces chiens.

En 2019, une étude faite en Finlande sur des analyses de poils sur des Staffordshire Terrier a décelé que ces chiens nourris aux croquettes à base de riz, avaient des taux d’arsenic dans leurs poils 3 fois et demi  supérieurs aux chiens nourris au BARF.

 

L’éco-responsabilité est-elle une priorité chez Atavik?

Chez Atavik, on travaille beaucoup sur la RSE : le bien-être au travail, l’emploi local, les dons associatifs, et l’écologie. Toutes les fois où on peut faire mieux, on essaye de faire mieux. Cependant, l’éco-responsabilité n’est pas actuellement le critère numéro un chez nous. Chez nous, le critère numéro un est la qualité la meilleure possible.

 

Pensez-vous vous lancer en Royaume-Uni?

L’export n’est pas notre priorité pour le moment : on n’a à peine gratté la surface du marché français, et on continue à travailler dessus au quotidien.

 

On entend parler des croquettes sans-céréales qui seraient forcément meilleures, mais le vétérinaire dit le contraire : qui croire?

Aucun des 2! Ne croyez ni les gens qui disent que les croquettes sans-céréales sont forcément meilleures (et prenez-le d’un marchand de ces croquettes), ni le vétérinaire, parce que ce n’est pas si simple que ça.

Il y a du très mauvais sans-céréales sur le marché, parfois bien plus que mauvais que certains produits qui en contiennent, pour un tas de raisons : pauvreté des ingrédients, taux de glucides trop élevé sans matières fraîches dans le produit (donc glucides moins bien assimilés), etc. ; et il y en a aussi de l’excellent.

Cela étant dit, il est aussi compliqué d’écouter les personnes disant que le sans-céréales est seulement un effet de mode.

Il faut donc être modéré sur le sujet, se détendre, et avant tout lire son animal.