Actualités

Actualités > Santé

Impossible, une croquette sans céréales ?

Récemment sur Facebook, une internaute réagissait à l’une de nos publicités en affirmant ; « les croquettes sans céréales sont une supercherie, tout le monde sait qu’il est impossible de fabriquer une croquette sans mettre de céréales ».

Cette remarque nous a interpellés de bien des manières.

Les croquettes sans céréales, une supercherie ?

D’une part, cette personne ne semble pas se rendre compte des implications de son affirmation. S’il était impossible de fabriquer des croquettes sans céréales, c’est que des marques affirmeraient depuis 10 ans que leurs produits n’en contiennent pas alors qu’ils en contiennent. Ce serait bien plus qu’une supercherie, ce serait une escroquerie qui durerait depuis longtemps.

Car Atavik n’a pas inventé les croquettes sans céréales. C’est un type de croquettes qui existe notamment sur le marché nord-américain depuis plus de 10 ans. Il constitue même là-bas près d’un tiers du marché de la croquette haut de gamme.

Ce qui nous surprend ? C’est que face à un type de produit qui a 10 ans d’existence alors qu’on ne pense pas qu’il puisse exister, on affirme d’emblée que c’est une escroquerie plutôt que de se renseigner un minimum. Il serait tellement plus simple de commencer par visiter le site de quelques marques. Regarder un peu les fiches produits, voir qui est derrière, qui les revend… Il y en a pour quelques minutes.

Méconnaissance du sujet en France

Malheureusement on constate que l’internaute moderne n’a plus rien à voir avec celui d’il y a 15 ou 18 ans, qui lisait des pages web pendant des heures, émerveillé par la masse d’informations et de connaissance désormais au bout de ses doigts. Aujourd’hui beaucoup d’internautes sont paresseux. Plus ils ont d’infos à leur disposition, moins ils en lisent. Les actualités se réduisent souvent à Facebook, où les commentaires de pierpoljak tiennent lieu d’expertise.

Ce qui nous sidère ? C’est que pour l’anecdote, le profil de cette personne indique qu’elle est « infirmière vétérinaire » (auxiliaire de santé vétérinaire). Voilà donc quelqu’un dont le métier consiste notamment à conseiller chaque jour des propriétaires de chiens et chats au sujet de leur alimentation, et qui non seulement n’a qu’une connaissance très limitée des possibilités existantes, mais n’a pas non plus la moindre curiosité à ce sujet.

Fort heureusement, Atavik est notamment disponible auprès d’une bonne quarantaine de cliniques vétérinaires, et se trouve recommandé chaque jour par plusieurs centaines de vétérinaires et d’ASV qui y trouvent une vraie alternative. Certains élèvent même des chiens et chats, et sont donc bien placés pour en parler. Merci à eux !