Chat, Santé

Le coup de chaleur du chat : un danger grave mais évitable

16 mars 2021

Il fait chaud, c’est la canicule ?

Votre chat titube ? Se cogne ?

Votre chat hyperventile ?

Il s’agit sans doute d’un coup de chaleur !

Un coup de chaleur chez le chat se détecte assez difficilement. Pourtant les risques sont réels et dangereux puisque ce phénomène brutal peut leur être mortel. Il nous faut par conséquent bien connaître les manifestations et les symptômes liés au coup de chaleur chez les chats.

Bien comprendre le coup de chaleur du chat

Bien que les chiens puissent également en souffrir, le coup de chaleur est une réaction de l’organisme qui surprend par sa rapidité chez le chat. Il faut absolument que l’animal soit admis chez votre vétérinaire ou dans une unité de soins intensifs. Pour qu’il y ait apparition d’un coup de chaleur, des circonstances ont amené au dérèglement des mécanismes régulateurs de la température corporelle chez l’organisme de l’animal :

  • suite à un effort musculaire violent, l’organisme de l’animal doit faire face à une montée de chaleur conséquente, mais ne parvient pas à évacuer le surplus thermique ;
  • les capacités de régulation thermique de l’animal dépassent largement le seuil possible, c’est le cas par exemple lorsqu’un animal est enfermé dans une voiture, vitres fermées et exposée au soleil ;
  • l’organisme de l’animal a du mal à s’adapter aux températures externes ambiantes élevées, de plus de 30 °C.

Le coup de chaleur est particulièrement fréquent chez les chats à poils longs ou habitués aux climats rigoureux (Maine Coon, Norvégien, Sibérien, etc). Il affecte enfin singulièrement les chatons dont c’est le premier été, ainsi que les chats âgés facilement déshydratés.

Les manifestations d’un coup de chaleur chez le chat

Le signe principal d’un coup de chaleur chez le chat est d’ordre neurologique. L’animal présente un état de congestion cérébrale, c’est-à-dire qu’il y a une perturbation de la circulation sanguine menant vers son cerveau. L’oxygène n’étant pas délivré aux cellules du cerveau, les vaisseaux s’engorgent alors de sang.

Par ailleurs, dès que la température de l’animal augmente, il respire de façon anormale. Sa fréquence de ventilation augmente de fait soudainement. L’animal devient moins vigilant dans ses démarches par rapport aux obstacles qu’il rencontre. Ses allures sont ainsi titubantes et il présente un état d’abattement jusqu’à en perdre connaissance.

Des convulsions plus ou moins violentes peuvent apparaître accompagnées de salivation excessive et d’une émission d’urine.

Comment prévenir un coup de chaleur du chat ?

Pour les animaux qui se déplacent fréquemment en voiture avec leur propriétaire, notons qu’un courant d’air faible est insuffisant pour réduire la température à l’intérieur de l’habitacle et prévenir le coup de chaleur. À l’inverse, par vitres toutes ouvertes, un animal mis dans un coffre risque d’y mourir. En cas de canicule, par conséquent, limitez les déplacements en voiture au strict minimum et laissez votre chat trouver la fraîcheur par lui-même.

Durant les périodes à forte température ambiante, évitez bien sûr de laisser votre chat attaché sous le soleil, ou enfermé dans un endroit dépourvu d’abri. N’oubliez pas surtout de lui fournir de l’eau en permanence afin qu’il puisse se désaltérer normalement. Vous pouvez aussi humecter la tête de votre chat à l’aide d’un gant de toilette imbibé d’eau fraîche.

Et enfin, bien entendu, il convient d’hydrater suffisamment son chat pour que ne s’ajoute par la déshydratation au coup de chaleur. Croquettes réhydratées, voire de préférence pâtées conservées au frais constituent une bonne base alimentaire.

Ensuite, les fruits et légumes frais, notamment les cucurbitacées, intéresseront vos chats à la sortie du frigo. Tentez donc d’adjoindre à la gamelle des dés de concombre ou de pastèque.

Accompagner le coup de chaleur en attendant les soins intensifs

Il y a les premiers gestes de secours à connaître lorsque votre chat a un coup de chaleur . Refroidissez-le de manière progressive pour que la chaleur diminue. Surtout pas de glaçons, ni subitement une eau très froide, puisque les vaisseaux sanguins se resserrent dans ce cas et l’évacuation de la chaleur devient difficile.

Une douche en alternance à l’eau fraîche suivie d’une eau froide pendant 10 minutes, concentrée sur le dessus de la tête, est à prévoir en attendant les soins intensifs chez votre vétérinaire.

Nos produits

Plus d'articles

pomme de terre croquettes chien

De la pomme de terre dans les croquettes sans céréales : un danger ?

La pomme de terre a mauvaise reputation dans l'univers du petfood. Atavik vous explique réellement ce qu'il en est.

Lire l'article >

rein chat

Croquettes et problèmes de reins chez le chat

Qu'est-ce qui peut prévenir les problèmes rénaux de votre chat ? On vous dit tout.

Lire l'article >