Chat, Santé

La chlamydiose chez le chat : la reconnaître, la traiter et la prévenir

12 mars 2021

Votre chat a le nez qui coule ?

Ses yeux sont rouges et gonflés ?

Il a également un coryza ?

Il s’agit peut-être d’une surinfection avec la chlamydiose !

Complication fréquente du coryza, la chlamydiose est une atteinte infectieuse particulière au chat. Très contagieuse entre les félidés, cette pathologie peut cependant se transmettre à l’homme, même si le risque de contamination est faible.

Prédisposition à la chlamydiose

Une fois atteints par le coryza, les chats sont particulièrement sensibles à la chlamydiose. Quelle que soit la race du chat, il peut être atteint par cette affection ; ceux vivant en collectivité et n’étant pas vaccinés en sont les plus exposés.

Les causes de la chlamydiose

Cette maladie est due à une bactérie, la chlamydophila felis. Elle se transmet suite à un contact direct entre un animal porteur et un autre sain. Les sécrétions nasales et oculaires émises sont des vecteurs de transmission rapides, surtout pour les chats qui sortent fréquemment à la rencontre d’autres congénères non vaccinés. Lorsqu’elle est mal soignée, elle peut dégénérer et finir par handicaper, voire mettre fin aux jours de votre chat.

Les symptômes de la chlamydiose

Son symptôme majeur chez le chat est une forte conjonctivite accompagnée d’écoulements sur ses narines et ses yeux. Après des crises d’éternuements à répétition, une inflammation des paupières provoque également un gonflement et une rougeur de ses yeux. À ces symptômes s’ajoutent généralement des atteintes des voies respiratoires supérieures entraînant de fréquentes quintes de toux. Dans sa forme aiguë, cette maladie peut déboucher sur des complications pulmonaires graves, au mieux sur des pathologies respiratoires chroniques.

Traitement contre la chlamydiose

Le traitement est à base d’antibiotiques, par voie générale, et de médicaments locaux comme les collyres ou les fumigations, afin de résorber les symptômes et d’éliminer le germe responsable de la maladie.

Mesures préventives

Demandez conseil à votre vétérinaire puisqu’il existe un vaccin contre la chlamydiose féline. Ce type de vaccin est souvent effectué en association avec ceux contre le typhus et le coryza.

Enfin, bien entendu, un chat mal nourri est toujours plus sensible aux affections. Si votre chat a attrapé le coryza, augmentez dans sa ration alimentaire les doses d’Omega 3 et de vitamine C. En bref, des aliments à base de poisson frais et de fruits et légumes frais apporteront les anti-oxydants et anti-inflammatoires nécessaires à prévenir une surcontamination.

La poudre de krill Atavik contribuera à améliorer le système immunitaire du chat parmi de nombreuses autres vertus et elle peut être donnée en cure ou au quotidien.

Nos produits

Plus d'articles

pneumonie chez le chat

La pneumonie du chat

Votre chat a du mal à respirer? Il tousse et présente des signes de stress? Découvrez la pneumonie du chat.

Lire l'article >

coryza chez le chat

Coryza : le reconnaître chez le chat et le traiter

Votre chaton est arrivé de l’élevage et n’arrête pas de tousser ? C'est peut-être le coryza!

Lire l'article >