fbpx

Actualités

Actualités > Appétit

La lipidose chez le chat : comment l’éviter ?

Votre chat ne mange plus ?

Il a une jaunisse ?

Votre chat a des troubles digestifs ?

Il s’agit sans doute d’une lipidose !

La lipidose est une affection caractérisée par une forte accumulation de triglycérides, une variété de corps gras, dans le foie du chat.

Prédisposition

Les particularités anatomiques et physiologiques du chat le prédisposent à cette affection plus que les chiens, quels que soient son âge et sa race.

 

Les causes de la lipidose

Lorsque votre chat arrête de manger, il ne fournit aucune autre énergie à son organisme, à part celle venant des réserves graisseuses. Le gras devant être transformé au niveau du foie s’accumule. Et une fois engorgé, il arrête de fonctionner partiellement ou complètement. Le foie ne parvient plus à désintoxiquer l’organisme. Et par conséquent, les déchets métaboliques s’accumulent dans le sang de l’animal.

La lipidose survient de manière générale suite à une situation stressante pour le chat. Elle cause une perte d’appétit, suite à un déménagement ou un nouvel animal dans la maison par exemple. Mais la lipidose peut aussi survenir conséquemment à une maladie sous-jacente concomitante.

Les symptômes

L’animal qui souffre de lipidose présente une perte d’appétit, et par conséquent une jaunisse. On observe une coloration jaunâtre de sa peau. Vous l’observerez le mieux au niveau du pavillon de ses oreilles, ainsi que des muqueuses buccales. Une sclérotique au niveau de l’œil est également visible.
Cependant, les animaux affectés  sont souvent anorexiques. Des vomissements, une diarrhée ou de la fièvre peuvent ainsi s’ensuivre de manière occasionnelle. Cette anorexie peut également s’accompagner d’une déshydratation marquée. Lorsque la lipidose demeure sans être traitée, des signes neurologiques peuvent par exemple apparaître. Les signes dépressifs et une salivation excessive chez le chat en sont de fait les plus courants.

Traitement de la lipidose

Le traitement essentiel de la lipidose chez l’animal tourne autour de la régularité de sa nutrition. Pour que son foie retrouve pleinement sa fonction, il doit manger régulièrement. Lors des anorexies, il est important d’assurer son alimentation à l’aide d’un tube œsophagien pour avoir un suivi quotidien et calculer la quantité de nourriture requise par l’animal dans le but d’assurer ses besoins énergétiques.
Dans le cas d’une déshydratation, sollicitez l’aide de votre vétérinaire pour une fluidothérapie intra-veineuse, ou des médicaments pour stimuler la faim, souvent nécessaires pour corriger le déséquilibre dû à son état. Des antibiotiques sont aussi prévus selon l’état fonctionnel du foie.

Prévenir la lipidose

Même si la prévention du développement de la lipidose est difficile, il est recommandé de limiter les situations angoissantes qui pourraient déclencher une perte d’appétit chez nos animaux qui sont particulièrement sensibles au changement.

De plus, une alimentation naturellement appétente est très importante. Un animal peut être tellement habitué à un exhausteur de goût artificiel qu’il subisse un état de manque à l’arrêt de ce dernier, déclenchant une anorexie. Pour améliorer l’appétence d’un aliment naturel, il suffit de le servir à température de proie (38ºC environ). Il convient également de réhydrater les croquettes pour parvenir au aux d’humidité de la viande d’une proie naturelle, à savoir environ 75%.

Ça peut aider face à la lipidose

Atavik chat humide lepique assiette poulet crevettes

atavik chat friandise leche-babines aux 3 poissons

Des sujets de santé liés à la lipidose