fbpx

Actualités

Actualités > Appétit

Les allergies alimentaires chez le chien et le chat

Votre chien a la diarrhée?

Votre chat se gratte beaucoup?

Ils ont des rougeurs, des boutons, voire l’oeil enflé?

C’est peut-être une allergie alimentaire!

Tout comme les humains, les chiens et les chats peuvent être atteints d’allergie alimentaire. C’est une forme d’allergie provoquée par des trophallergènes, des allergènes contenus par exemple dans les aliments ou les boissons. Cette allergie alimentaire peut être prévenue et traitée.

 

Les prédispositions aux allergies alimentaires

Chez les chiens, certaines races présentent des prédispositions génétiques à l’allergie alimentaire. Il s’agit notamment du Boxer, du Lhassa Apso, du Golden Retriever, du West Highland White terrier, etc. Chez les chats, l’allergie alimentaire n’a pas de lien génétique, elle touche toutes les races, aussi bien les mâles que les femelles. Chez tous les carnivores domestiques, les animaux à poil blanc ont de fait une prédisposition génétique aux allergies.

 

Les causes de l’allergie alimentaire

Généralement, l’allergie alimentaire chez le chien provient des protéines contenues dans les céréales. Gluten de blé, zéïne de maïs, protéines texturées de soja sont autant de sources d’allergies alimentaires courantes. Plus rarement, certaines allergies alimentaires proviennent de viandes (boeuf, poulet), de poisson (fruits de mer) ou de produits d’origine animale (lait de vache).

Le chien ou le chat consomme toute sa vie une protéine sans problème. Puis, suite à une alimentation pas assez variée, il ne tolère plus la protéine en question. L’allergie alimentaire peut ainsi se comparer à une baudruche qui explose. 

 

Les symptômes des allergies alimentaires

L’allergie alimentaire féline se manifeste souvent par des démangeaisons de la peau provoquant un grattage excessif, une perte de poils ou encore une dermatite. Chez les chiens, le prurit est identifié dans tous les cas de dermatites dues à des allergies. Il s’agit alors d’un érythème papuleux prurigineux au niveau de l’abdomen, des membres et de la face. La coloration rouge des poils interdigitaux a également été enregistrée (syndrome rubra-pilaire), de même que l’eczéma et le prurit. Par ailleurs, chez les chiens comme chez les chats, une allergie alimentaire peut provoquer divers troubles digestifs comme la diarrhée ou le vomissement, souvent hémorragique.

 

Le traitement de l’allergie alimentaire

Dans le souci principal d’identification de l’aliment qui provoque une allergie chez le chien ou le chat, il faut vérifier la présence de trophallergènes dans chacun des aliments que vous donnez à votre animal de compagnie (régime d’éviction). Il est d’usage de pratiquer cet essai sur 12 semaines. Une fois l’aliment allergène détecté, il s’agit d’éviter tout contact avec l’allergène dans l’alimentation du chien ou du chat (régime hypoallergénique). En cas de doute, il est fortement recommandé de consulter le vétérinaire, qui est le seul à même de prescrire le traitement adéquat, comme l’utilisation de corticoïdes.

 

Prévenir l’allergie alimentaire du chien et du chat

Une allergie se développe toujours par trop-plein. Un animal qui ne mangera toute sa vie qu’un seul aliment ou une seule viande sera plus à même de devenir allergique à la protéine en question. La rotation des ingrédients est donc indispensable pour éviter l’allergie alimentaire chez le chat ou le chien. 

Ensuite, les allergènes s’accumulent et se stockent dans l’organisme. Là encore, la rotation des ingrédients permet d’éviter ces effets de stockage. 

Enfin, les allergènes les plus connus (blé, maïs, riz, soja) et qui n’ont de toute manière pas leur place dans le régime d’un carnivore peuvent être bannis préventivement de la gamelle par une alimentation sans céréales.