fbpx

Actualités

Actualités > Infections

Les puces chez les chiens et chats

 

Votre chien se gratte ?

Il se mord jusqu’à se blesser ?

Votre chat a des pellicules ?

Il s’agit peut-être de puces !

 

Prédisposition à une infestation de puces

Le phénomène de « phtiriose » ou infestation de puces nuit aussi bien aux chiens qu’aux chats. Ce sont des parasites qui ne peuvent vivre que sur les animaux, par conséquent, les chats et les chiens qui ont accès à l’extérieur et pouvant être en contact avec des congénères contaminés y sont prédisposés. Le risque augmente pour les animaux vivant dans les chenils.

 

Les causes d’une infestation de puces

Les puces sont des parasites sédentaires à l’état adulte, c’est-à-dire qu’ils doivent vivre en permanence sur leur hôte animal. Ils ne les quittent qu’exceptionnellement, quand ils sont dérangés ou bien lorsque la température corporelle de leur hôte diminue. Ils se nourrissent soit des débris de la peau de l’animal, soit en piquant et en absorbant leur sang. Chaque espèce de puce est également exclusive à un animal : celles du chien ne peuvent infester un chat, et vice versa.

Notons en outre le cycle de développement des puces chez les animaux. Les femelles puces adultes pondent leurs œufs, ou « lentes », en les collant à la base des poils de l’animal. Après 2 semaines, les œufs éclosent pour donner des larves. Celles-ci vivent sous les tapis ou entre les fentes des planchers pour attendre leur cycle adulte. La transmission de poux se fait par contact direct entre un animal sain et un animal porteur du parasite.

 

Les symptômes liés à la présence de puces

Les conséquences immédiates pour les chiens et chats parasités par les puces sont particulièrement cutanées comme des inflammations de leur peau, un eczéma ou des plaies importantes. 

Les deux symptômes visibles sont les suivants. Tout d’abord, le prurit ou démangeaison, voit l’animal commencer à se gratter et se mordre la peau surtout lors des fortes démangeaisons. Ensuite, le second symptôme est la présence de squames ou pellicules, qui se manifestent sur la région dorsale des animaux, où le pelage apparaît terne et moins abondant. 

Rares sont par contre les cas de surinfections bactériennes ou des réactions allergiques, mais à terme, une infestation massive de puces peut être à l’origine d’une anémie chez l’animal.

Traitement de l’infestation de puces

Un des traitements essentiels à prendre pour éradiquer la présence de puces chez les chiens comme chez les chats est de leur faire prendre un bain associé à des produits antiparasitaires. Il peut s’agir d’un produit pharmaceutique comme d’un produit naturel à base d’huiles essentielles. Sollicitez l’avis de votre vétérinaire pour les usages des produits destinés à ôter ces parasites.

Par ailleurs, évitez d’utiliser sur un chat un produit anti-puces destiné à un chien afin d’empêcher des réactions cutanées pouvant lui être mortelles. De même, un insecticide sur le chat est toujours potentiellement plus dangereux, car le chat se nettoie en se léchant. Il n’empêche qu’un chien qui se gratte en se mordillant est tout aussi exposé à la nocivité d’une substance insecticide. Pensez également à toujours laver le couchage et les matériels destinés à la toilette de vos animaux.

 

Que faire en cas d’infestation de puces ?

Il n’existe malheureusement pas de solution miracle pour prévenir les puces. Le géraniol a démontré une certaine efficacité sur la plupart des animaux, mais sans une efficacité à 100%. 

Toutefois, on peut diminuer la plupart des inflammations consécutives aux piqûres de puce par un apport suffisant en biotine et en Omega 3. Ces deux nutriments sont essentiels à la santé de la peau, et leur carence augmente les chances de complications lors de phtiriose.

 

Ça peut éviter des complications après une piqûre de puce

 

atavik chat chien complement alimentaire huile krill

atavik chien complement alimentaire Dard Dard Dermato 500px

Des sujets de santé liés à la phtiriose